Oléocéane Oméga 3 Citron

22,64 €

Huile de poisson riche en DHA et EPA au goût citronné léger et savoureux qui peut accompagner vos plats froids.
Les enfants l'apprécient, vous vous étonnerez de ne pas sentir le goût du poisson!

Quantité
favorite
0

Les bienfaits sont les suivants :

• À partir de 250 mg ou 2,5 ml (1/2 cuillère à café) par jour, le DHA contribue à la normalisation et à la bonne santé de la fonction cérébrale et de la vue. (Constituant des photorécepteurs de la rétine) 
• Combinés ensemble et à partir de 250 mg par jour, le DHA et l'EPA contribuent à la bonne santé de la fonction cardiaque.
À partir d'une cuillère à soupe par jour, le DHA et l'EPA contribuent à normaliser la tension artérielle (à partir de 3 g d'EPA et DHA) et le taux de lipoprotéines sanguines (à partir de 2 g d'EPA et DHA).

• Dans les troubles de l’attention, et de la dépression, car un niveau bas de DHA est relié à un niveau bas de sérotonine dans le cerveau (déprime, irritabilité, mauvais sommeil, troubles bipolaires, la psychose maniaco-dépressive, schizophrénie et démence).
• Pour le stock maternel de DHA qui diminue en cours de grossesse au moment du développement du cerveau. Notons également que les enfants nourris au lait maternel contenant du DHA, ont un QI plus élevé et une meilleure acuité visuelle par rapport à ceux nourris aux biberons de laits maternisés dépourvus en DHA.
• Et sur le taux de PSA chez l’homme.

                                                           2,5 ml (1/2 cu. à café)              12 ml             100 ml
Huile de poisson                                       2,3 g                                   11 g                92 g
Graisses                                                    2,3 g                                    11 g               92 g
Acides gras saturés                                 0,6 g                                     3 g                25 g
Acides gras insaturés                             1,4 g                                    6,8 g              57 g
Acides gras mono-insaturés                  0,5 g                                    2,5 g              21 g
Acides gras polyinsaturés                     0,9 g                                    4,3 g              36 g
Acides gras oméga3                             < 690 mg                         < 3300 mg          < 28 g
EPA                                                          425 mg                             2040 mg            17 g
DHA                                                         275 mg                            1320 mg             11 g


L’importance de consommer des omégas 3 ....

Que l’on retrouve dans les poissons gras ainsi que dans les huiles comme l’huile le colza, de lin, de Caméline, de noix ..... À consommer cru tous les jours sur votre assiette à raison de deux cuillères à soupe par jour!!!

Le ratio oméga-6/oméga-3

Il existe une compétition entre les deux séries puisque les enzymes employées de chaque côté sont les mêmes. Imaginez des ouvriers (les enzymes) devant travailler sur deux chantiers (chantier oméga-6 et chantier oméga-3). S’il y a tout le matériel dans le chantier oméga-6 (si nous consommons trop d’oméga-6) et s’il n’y a pas ou pas assez de matériel sur le chantier oméga-3 (si nous ne consommons pas assez d’oméga-3), alors tous les ouvriers iront travailler du côté des oméga-6 (la série oméga-6 sera favorisée au dépend de la série oméga-3).
Tout ceci provoque un déséquilibre du ratio oméga-6/oméga-3.

Quelles conséquences ?

Pour faire simple, l’excès d’oméga-6 (donnant naissance aux écosanoïdes de type 2) augmentent l’agrégation des plaquettes, la vasoconstriction et l’inflammation.
Leur excès est donc particulièrement à risque pour les maladies cardiovasculaires (infarctus, AVC). Ils sont aussi un facteur dans les maladies inflammatoires, neurodégénératives et les cancers.

Les oméga-3, quant à eux, sont antiagrégants plaquettaires (fluidifient le sang), anti-arythmiques, vasodilatateurs et anti-inflammatoires (ils sont protecteurs sur le plan cardiovasculaire). Ils sont aussi bénéfiques en limitant le risque de certains cancers, de maladies inflammatoires ou neurodégénératives.

Conclusion : consommer des oméga trois pour éviter l’inflammation et toutes ses conséquences.

Dr Privé

Oléocéane

Références spécifiques

Vous aimerez aussi

chat Commentaires (0)
Aucun avis n'a été publié pour le moment.